Vous êtes ici : Accueil / ACTUALITÉS / Expositions hors les murs

EXPOSITIONS HORS LES MURS

Les œuvres du Musée d'Ixelles sont régulièrement prêtées pour d'autres expositions prestigieuses.
Les portes du musée sont closes : nos œuvres en profitent pour voyager !
 

BRUXELLES

Exposition CRUSH. Rencontres inattendues entre design et art

Design Museum Brussels - 22 octobre 2021 au 06 mars 2022

Le Design Museum Brussels et le Musée d’Ixelles se lancent dans un pas de deux rythmé et spontané au gré de l’exposition Crush qui met en relation inédite des pièces de leurs collections respectives. Le Musée d’Ixelles sort une sélection de peintures, sculptures, photographies et autres dessins de ses réserves pour créer des liaisons heureuses et des accointances particulières avec The Plastic Design Collection. Ce dialogue inattendu entre des objets de design et des oeuvres d’art souligne la singularité et la variété des deux collections qui se dévoilent, sans aucune pudeur, sous un jour nouveau.

 

OEUVRES HORS LES MURS

BARCELONE

Les œuvres de Magritte et celles du Musée d’Ixelles seront à l’honneur partout en Europe en cette année 2022, en Espagne à Barcelone d’abord et puis au Nordiska Akvarellmuseet, en Suède.

Visage du génie, une œuvre emblématique de 1927 figurera à l’exposition La Maquina Magritte au Caixa forum à Barcelone à partir du 25 février 2022. C’est une des premières œuvres surréalistes du peintre belge : des éléments réalistes mais sans rapports logiques entre eux, forment une image énigmatique. Un branchage traverse le masque mortuaire de Napoléon dans une forêt peuplée des quilles. Evocation de l’inconscient, univers mystérieux, jeux sur le langage… Le monde de Magritte est à voir jusqu’au 6 juin 2022 dans la ville catalane. 

L’exposition A laboratory of ideas organisée, par le Nordiska Akvarellmuseet, du 8 mai au 4 septembre 2022 se focalise sur les œuvres sur papier de Magritte. Parmi celles-ci, Eloge de la dialectique explore le thème de la fenêtre. Elément récurrent de l’histoire de l’art occidental, la fenêtre marque la limite entre intérieur et extérieur, entre la réalité et l’imagination. Le tableau est lui-même considéré comme une fenêtre sur le monde. Magritte joue ici avec l’inversion dedans/dehors, l’artiste « trompe » le spectateur dont le regard pénètre un intérieur qui se révèle être un extérieur. Un autre collage de Magritte de 1926 fait partie aussi de l’exposition. A voir près de Goteborg, jusqu’au 4 septembre 2022 dans un superbe musée au bord de l’eau.

MADRID

Le tableau Après une chasse au faucon (1671), de Cornelis Nobertus Gijsbrechts, part au Museum Thyssen Bornemisza de Madrid pour être présentée dans l’exposition Hyperreal. The art of trompe l’Oeil. Celle-ci interroge la thématique du trompe-l’œil ou quand la peinture imite à la perfection la réalité et brouille la frontière entre image peinte et objet réel. Ici, le peintre trompe le spectateur par le dispositif du rideau qui dévoile une nature morte : du gibier ramené de la chasse par des faucons dressés (comme le montre le capuchon du faucon qu’on lui mettait sur la tête, à gauche sur la table) sont placés dans un agencement, à première vue naturel, mais qui est le fruit d’une composition complexe où couleurs et préciosité des textures se mêlent. Cette nature morte a été peinte en 1671, lorsque l’artiste était peintre à la Cour du Danemark. A voir dans la capitale espagnole du 16 mars au 22 mai 2022.

STAY TUNED FOR MORE ADVENTURE!

Actions sur le document