Vous êtes ici : Accueil / ACTUALITÉS / Nouveaux trésors

Nouveaux trésors

Nouveaux trésors - Découvrez les œuvres entrées récemment dans les collections du Musée d'Ixelles


Nouvelles acquisitions

Le Musée d’Ixelles développe depuis plusieurs années une politique d’acquisition dynamique qui lui permet d’enrichir sa collection permanente. Elle est basée sur deux grands axes : l’achat d’art contemporain et la recherche d’œuvres lacunaires du panorama de l’art belge qui constitue l’ADN de notre institution. Une commission d’acquisition, composée de spécialistes de l’art des XIXe et XXe siècles – tant en photos, peintures ou affiches – se réunit annuellement ou bi-annuellement pour proposer et décider de ce qui entrera dans nos collections. Parmi les achats significatifs récents, nous vous présentons ici trois œuvres acquises en 2017.

Bruges de Luc PEIRE

Après avoir été exposé dans d’importantes villes européennes, Bruges de Luc Peire orne désormais les murs de nos salles permanentes. Réalisé en 1968, en hommage à sa ville natale dont il souhaite capter l’atmosphère, c’est un tableau qui s’inscrit parfaitement dans le style personnel de l’artiste : le verticalisme abstrait.
En jouant avec la puissance du bleu de la toile et l’opposition des plans, Peire cherche ainsi à créer une profondeur illusoire, qui nous plonge dans un espace illimité, unique en son genre. Les lignes verticales, signature de l’artiste, viennent quant à elles rythmer la toile et symboliser l’être humain spirituel.
Acquise par le Musée auprès de la Fondation Jenny & Luc Peire, cette œuvre a bénéficié de réactions très positives de la part de la presse et du public.

Trying to be James Ensor d’Emilio LOPEZ-MENCHERO

Se travestir pour composer une Frida Kahlo, camper un Picasso torse nu en culotte de boxeur, prendre la sacro-sainte pose de Raspoutine ou déshabiller le monumental Balzac de Rodin. Emilio Lopez-Menchero, architecte de formation, n’a peur de rien. Avec Trying to be James Ensor, l’artiste belgo-espagnol signe ici son quatorzième autoportrait en tentant d’incarner l’Autoportrait au chapeau fleuri 1883-1888 du célèbre peintre ostendais.
Photographie récemment acquise auprès de la galerie Nadja Vilenne, celle-ci nous invite ainsi à découvrir l’aventure particulière de la série « trying to be » qu’a commencé l’artiste dans les années 2000. Véritable mise en scène de soi-même, c’est avec un brin d’excentricité que Lopez Menchero à travers l’incarnation de ses icônes, pose la question de l’identité et de ses hybridités, pour y trouver la sienne…

Eugène LAERMANS

Paysans attendant devant une porte d’entrée est une œuvre réalisée en 1891 par Eugène Laermans, qui reflète très bien les thèmes de prédilection chers à ce peintre belge. L’atmosphère sombre et froide du tableau vient en effet traduire l’engagement de l’artiste envers la condition des masses laborieuses et paysannes du « Pajottenland » de son temps. Foule soumise et muette, confrontée à son sort, il cherche à nous dépeindre ici la réalité de son temps, à mi-chemin entre expressionisme et symbolisme.
Aujourd’hui méconnu du grand public, Laermans était pourtant considéré à son époque comme une figure majeure du panorama artistique belge. C’est donc avec fierté que cette œuvre vient à présent rejoindre Le retour des champs, un autre tableau de l’artiste acquis précédemment, pour venir enrichir nos collections permanentes.
 

 

Actions sur le document